pourquoi bebe pleureOui j’écris ce billet après trois nuits blanches … qui suivent des nuits difficiles depuis des semaines

Et s’il n’y avait que les nuits ….

Tu es un bébé qui pleure … beaucoup… trop à mon goût…. ça déchire mon coeur de maman.

Le jour, la nuit, posé, à bras … tu pleures .. encore et encore.

Ca dure parfois pendant des heures…

Ce ne sont parfois souvent plus des pleurs mais des hurlements.

Les jours passent, les nuits blanches passent … la fatigue s’accroche, l’épuisement m’effleure, les larmes me coulent toutes seules… ma patience diminue… mes oreilles sont fatiguées, mais tu continues….

Tu n’es pas mouillé, tu n’as pas faim, tu ne veux pas être posé, tu ne veux pas être porté … rien ne te calme.

On sait que ton putain de RGO n’aide pas….

J’essaie encore et encore de te calmer …. Tu sanglotes, tu te calmes quelques minutes…. J’en profite pour te câliner.

Je n’ai pas le temps de manger, je n’ai pas le temps de faire une sieste, je n’ai le temps de rien….

Arrive le soir, que je commence à redouter

Je redoute de m’allonger pour regarder un film car je sais que tu ne vas pas t’arrêter de hurler.

Je sais que cette nuit encore tu vas te réveiller 1000 fois, tu vas pleurer hurler souvent, tu vas régurgiter souvent, je vais devoir te changer autant de fois que sur la journée, tu vas vouloir le sein non stop, tu vas t’endormir dessus tout doucement puis te réveiller dès que je vais le retirer, ensuite t’énerver, pleurer régurgiter … (vive le cercle vicieux du rgo encore ce con)

Je vais regarder les heures défiler, l’heure du réveil se rapprochée sans n’avoir encore vraiment fermé l’oeil.

J’en ai marre, je veux dormir, je suis fatiguée….

Je te parle, je te blottis contre moi, je voudrais tant t’apaiser, te voir serein, dormir profondément…. Au lieu de ça tu t’endors quelques minutes mais un sommeil si léger …. tellement léger que même une mouche qui passe te réveille. Je n’ose plus bouger, plus respirer de peur de te réveiller…. J’essaie de remonter la couverture … ça y est, te revoilà…. déjà …. Bien plus tard, tu te rendors… je veux fermer un oeil mais …. le réveil sonne … il est l’heure, il faut se lever … j’ai envie de pleurer...

J’ai les yeux qui piquent de fatigue, les seins qui piquent de douleur d’avoir été autant tétés en quelques heures de la nuit….

Tu dors un petit peu … tu te réveilles… tu tètes… et c’est reparti ! Reparti pour une journée de pleurs.

J’en viens à ne plus supporter ça, ce bruit, tes pleurs … ça devient dur.

Je pleure, je m’écroule, je te parle, je deviens un peu moins douce dans mes mots, les gestes vu que ça ne fonctionne pas…

Puis la fatigue, l’épuisement prennent le dessus…. Je n’en peux plus STOP je ne veux plus t’entendre, je ne peux plus … je n’arrive plus à te tenir dans mes bras pendant que tu te débats comme un fou, te tends, te raidis, continues de hurler …. je suis si fatiguée….

Alors STOP il faut que ça s’arrête, que je m’éloigne de toi … c’est mieux comme ça … pour toi, pour moi, pour nous …. 

L’impuissance et la fatigue immense nous font ne plus contrôler nos gestesje préfère arrêter plutôt que de faire une bêtise….

Alors que tu continues de hurler, je te pose dans ton parc en te demandant de te taire et je te recule loin, loin de moi, je te laisse je m’éloigne en me bouchant les oreilles…. Je te laisse le temps qu’il faut. Parfois tu t’endors d’épuisement, parfois tu pleures encore et encore… je ferme la porte pour ne plus t’entendre pendant quelques minutes …

Ce ne sont pas quelques minutes que je savoure non, ce sont quelques minutes où je pleure encore, où je tremble … où je suis si mal…. Je tente de me calmer mais ce n’est pas facile … car à ce moment là je suis à deux doigts de péter un câbleje me pose mille questions sur mes capacités de maman et qui sait les conneries qu’on peut faire dans ces cas là …. Alors je préfère te laisser seul et essayer de prier pour prendre toutes tes douleurs, mal être et tout ce qui se passe en toi pour te faire pleurer autant. J’essaie de voir/comprendre ce que je fais mal, ce que je ne vois pas, …. ça me rend dingue !

Pourtant, je sais …

Ce n’est pas un défaut

Ce n’est pas le fait d’être une mauvaise mère

Ce n’est pas de la violence

Ce n’est pas du laisser aller

Ce n’est pas un acte scandaleux

Ce n’est pas un acte honteux

C’est juste une maman aimante, en grand manque de sommeil, au bord de l’épuisement avec un bébé qui pleure hurle non stop la journée et qui ne dort pas la nuit ….

C’est juste une maman qui aimerait que son bébé aille bien et que tout se passe bien.

C’est juste une maman … une maman qui aime tellement son bébé qui préfère l’abandonner un moment dans sa détresse pour essayer de mieux revenir ensuite au lieu de prendre le risque de rester et de faire quelque chose qu’elle pourrait regretter….

C’est juste moi … qui ne dort pas depuis plusieurs mois…. qui aime plus que tout son babyboy et qui rêve tellement qu’il aille mieux et qu’il ne passe plus son temps à pleurer mais qu’il soit serein, heureux pour vivre que des moments de câlins plutôt que des moments de stress intenses ….

C’est juste moi, la mère totalement (im)parfaite ….

bebe pleure beaucoup

Commentaires