Select Page

Interview de supermaman #3 : La vie des triplés

C’est le 3e RDV du vendredi : interview de SuperMaman !!!

Si tu n’as pas lu la première, c’est par ici avec Maman bonheur Maman douleur

La deuxième c’est par ici avec Naj avec des palmes

Place donc à la troisième interview avec une maman que j’adore, une belle rencontre du net : Claire, maman de triplés et d’un ptit dernier <3

logo supermaman

 

***********************************************************************************

– Peux tu te présenter à mes lecteurs en quelques lignes ?

Je m’appelle Claire, j’ai 31 ans. Mon mari, s’appelle Michaël mais, si je l’appelle comme ça, c’est qu’il a quelque chose à se reprocher. Je préfère « ma douceur » ou « petit chou ». C’est niais mais moi, j’aime la guimauve et le chocolat. Je l’ai embrassé pour la première fois en septembre 2003. En octobre, ça fera 10 ans que c’est mon mari. C’est l’homme rêvé. Celui qui fait le ménage et me commande en douce des sushis juste pour voir mon visage s’éclairer. Nous en avons bien chié pour avoir nos enfants. PMA, FIV et tout le blabla. En janvier 2009, j’ai accouché de triplés. Tout juste 4 ans après, un petit dernier est venu rejoindre la tribu. Tout seul, comme ça. Mes 4 brigands s’appellent Elora, Ava, Dan et David.

Je passe 15 heures par jour derrière mon ordinateur. A la fois, le web, c’est aussi mon métier

Ce que je suis : – exigeante, organisée, fidèle, un peu trop directive, particulièrement franche, très à cheval sur la propreté maniaque et sensible. Même quand il s’agit de la Petite maison dans la prairie.

Ce que je ne suis pas : – patiente, en retard, cuisinière, une bonne conductrice.

– Maman de triplés, on peut dire que c’est peu commun (Perso j’adore mais tu le sais ^^) t’attendais tu à avoir une grossesse multiple ?

La PMA a été tellement dure à vivre et compliquée, que tout cela devait avoir un sens pour que je continue à voir la vie du bon côté. Avoir des triplés était, pour moi, la plus glorieuse des lignes d’arrivée.

– Comment as tu pris la nouvelle? Et dans quelles conditions (échos? seule ? avec le papa ? …)

Ceux qui ont suivi un parcours un peu semblable à moi, connaissent bien les usages de la PMA. Après plus de 10 jours à voir des signes, à ne plus en voir, à espérer, à douter, je me suis rendue comme convenu dans le cabinet de ma gygy préférée. J’avais déjà réalisé un test pipi (pause glamour), juste avant de prendre une douche (pause hot), histoire de ne pas patienter. A peine le bâton immergé, il y avait deux traits bleus. Ce test, je l’ai gardé. L’échographie a permis de confirmer. En voyant l’image sur l’écran j’ai tout de suite compris. Le papa qui était à côté de moi aussi.

– Le papa justement, comment l a t il pris ?

D’abord, il s’est réjoui. On s’est réjoui. Puis, il y a rapidement eu la question de la réduction embryonnaire. Un mélange d’excitation et d’angoisse à la fois. Aucune peur par rapport à l’idée d’en avoir trois. Les choses compliquées, dans notre maison, on aime bien ça.

– En règle générale, comment ton entourage a t il réagit à cette grande nouvelle ?

Nous avons attendu 3 mois pour en parler. A qui que ce soit. A part à ma meilleure amie. Si quelque chose était arrivé, j’aurais eu besoin d’avoir quelqu’un sur qui compter. De façon surprenante, tout le monde a pris cette nouvelle d’une façon très positive, presque comme si attendre des triplés avait été prémédité. Beaucoup nous ont surpris en disant : « il n’y a bien qu’à vous que ça pouvait arriver ! »

– Comment s’est passée ta grossesse ?

Lourde…et compliquée ! 14 semaines alitée à l’hôpital mais, heureusement, trois beaux enfants nés à plus de 2 kg.

– Comment t es tu organisée pour préparer l’arrivée des 3 amours ?

Aussi fou que cela puisse paraître, nous n’avons rien préparé tant qu’ils n’étaient pas nés.

La seule preuve qui pouvait laisser penser à l’arrivée d’un enfant dans la maison était un carton de 100 habits pour bébé acheté pour 17€ sur ebay !

C’est l’annonce du retour à la maison qui a déclenché la grande sirène. Au départ, nous avions le minimum : 3 lits, 3 matelas, une table à langer mural dans la salle de bain, des transats.

Un ami est venu aider mon mari pour faire du bricolage la nuit, juste avant que nous nous retrouvions tous les 5 à la maison.

– A quel terme as tu accouché ?

J’ai toujours l’impression que seules les mamans de prématurés parlent de leur terme en semaine d’aménorrhée. Pourtant, je ne peux faire autrement car chaque jour à contribuer à faire naître des bébés en bonne santé. Je vais donc faire de même : 34SA + 1 jour. (ce petit jour en plus compte beaucoup quand vous vous êtes tapées des émissions pourries depuis des semaines pour résister à la folle envie de mettre un pied hors du lit)

– Comment se sont passés l’accouchement, la naissance, les premières heures qui ont suivies ?

L’accouchement a été clairement l’aboutissement de plusieurs semaines d’angoisse de voir naitre des bébés trop petits. Je suis rentrée dans un bloc plein à craquer.

J’avais l’impression qu’un meeting hospitalier avait lieu pendant mon accouchement !

Ma césarienne était programmée. J’avoue ne pas m’être posée trop de questions concernant l’accouchement.

Mon esprit avait tellement était concentré sur la grossesse qui devait durer que j’y suis allée sans vraiment me poser de questions.

En trois minutes, mes trois bébés sont nés. On m’a chaque fois baissé le drap pour que j’aperçoive les sexes que je ne connaissais pas ! Je les ai chacun nommé en fonction de la place qu’ils occupaient dans mon ventre.

On me les a déposé un à un sur le torse et très rapidement mes bébés ont été transférés dans un autre hôpital. Le service néonat’de l’hôpital où j’avais élu domicile depuis 3 mois n’avait plus de place pour des triplés ! Le lendemain, une ambulance m’a transférée à mon tour pour que nous soyons réunis.

– Comment s’est passé le retour à la maison avec les loulous ? (Un peu sport j’imagine ?)

Tu sais, les triplés, c’est un peu le gros lot. Mais, il n’y a a pas de confettis, pleins de gens pour t’accueillir et les petits fours. Non, comme les autres mamans, quand tu rentres de la maternité, il y a toi, ton mari et…tes bébés.

Comme les autres mamans tu ne sais pas vraiment faire. Comme les autres mamans, tu ne sais pas pourquoi il se met à pleurer. Comme les autres mamans, tu écoutes sa respiration avant d’aller te coucher.

A part que, là, il n’y a non pas un, non pas deux, mais trois bébés !

Trois bébés comme les autres qui mangent tout le temps et ne dorment jamais !!!

Bref, ça a été super sport.

Avec le papa on s’est fusionné pour être une équipe efficace accro au café. Etre deux a été le secret. Il a tout fait avec moi : les nuits, les changes, les sorties, les repas, le week-end solo pour me laisser me reposer…

On s’est beaucoup organisé. J’ai vraiment aimé trouver les petits trucs qui nous faciliteraient la vie.

Entre le lait que je tirais et le nombre de biberons à donner, nous avons imposé des horaires pour manger. Pas vraiment imposé en fait. Quand le premier se réveillait, nous faisions suffisamment de bruit pour éveiller délicatement les autres et les nourrir. C’est la seule chose que j’aurais aimé faire autrement. Les laisser un peu plus aller à leur rythme. A la fois, je ne crois pas que nous aurions physiquement pu tenir sur la durée. 24 biberons par jour au départ, vous imaginez ?!

– Ca a été pour trouver le rythme ?

Je dis souvent :

« on a eu de la chance d’être jeune, particulièrement agités et en bonne santé. »

– Peux tu nous donner quelques chiffres pour une journée avec des triplés ? (bib, couches, réveils, calins, changes, toussa toussa)

Côté bébés : 15 changes, 24 biberons (heureusement, rapidement ils sont passés au petit nombre de 21 ! ), des millions de réveils en pleine nuit, beaucoup de câlins à 6 bras et de la bave en quantité.

Côté maman : des jours où je tirais un litre de lait, environ 5 heures de sommeil (les jours de chance au moins 2 heures d’affilées), 10 kilos de perdu par rapport à mes 20 ans.

– Aujourd’hui quel âge ont ils ?

5 ans dimanche prochain !

– Je sais que tu as aussi un ptit dernier. Quel âge a t il ?

1 an mardi prochain. Et oui, nous ne faisons l’amour qu’une fois par an^^

– Comment vous êtes vous décidés à faire un autre enfant ?

C’est lui qui a décidé et foufou comme on est, on a suivi !

– Avez vous pensé que ça pourrait être une nouvelle grossesse multiple ?

Comme je n’ai même pas pensé qu’il était possible qu’il y ait grossesse, nous ne nous sommes jamais posés la question.

– Tu as donc 4 enfants, comment t’organises tu au quotidien ? (tu bosses ? école ? crèche ? maison ? mari ? toussa toussa)

Après la naissance de mes triplés, je m’étais mise en indépendante. J’étais absente deux nuits par semaine de la maison. C’est mon mari qui a pris la relève à ce moment.

Puis, j’ai repris un emploi salarié qui nécessitait toujours un éloignement.

Aujourd’hui, je travaille au 4/5ème.

Depuis la naissance de mon petit dernier, j’ai obtenu de faire du télétravail. Je me rends quelques fois sur Paris pour des réunions (j’habite Lyon). La vie est beaucoup plus douce ainsi.

Mes triplés sont en moyenne section. Mon petit dernier est à la crèche. Nous n’avons qu’une belle-mère « spéciale » (on ne sait jamais si un jour elle tombe par hasard ici, google et ses secrets…) à côté.

Certaines fois, c’est un peu la course mais heureusement j’ai la chance d’avoir des voisines formidables à qui je peux confier mes enfants quelques heures.

Mon mari est devenu indépendant, il est très engagé dans de nombreuses associations. Les réunions sont souvent le soir ou le week-end. Certaines fois, nous nous croisons.

Heureusement, j’ai une maman qui vient quelques fois et sur qui nous pouvons vraiment compter. Quand c’est le cas, elle garde les quatre à la maison et nous nous retrouvons dans un petit hôtel spa à quelques kilomètres. C’est dépaysant, ça fait un bien fou de se retrouver et, s’il se passe quelque chose, nous sommes à côté !

– Je suppose qu’en tant que maman de famille nombreuse tu as du aussi avoir des remarques. Quelles genres de remarques entends tu le plus souvent ?

Quand les triplés étaient petits, j’avais une poussette double et un porte-bébé. Les gens ne voyaient pas vraiment qu’il y avait trois bébés. Et puis, ils ne se ressemblent pas. Je pense surtout qu’on m’imagine assistante maternelle !

Il y a bien eu quelques remarques déplacées « c’est naturel ou vous avez pris des traitements ? », « c’est beau chez les autres »…bref, ça frôle le cliché…

La plus surprenante a sans nul doute été : « vous avez payé cher pour les avoir ». Ce coup là, je dis chapeau ! Mes amis se moquent surtout de ma voiture inappropriée (une smart fortwo) !

– Un petit 5e un jour ?

Franchement, je ne crois pas mais on ne sait jamais ce que l’avenir nous prépare.

– Je sais que tu as un blog, comment t’es venue l’idée de l’ouvrir ? Pourquoi blogues tu ?

Je l’ai ouvert en mars 2010, vers les 1 an des enfants. J’avais envie de partager des astuces, des idées, des humeurs de ma nouvelle vie de maman de triplés.

Je me suis arrêtée pendant environ 3 ans. 3 années où j’ai beaucoup travaillé, où le temps m’a manqué, où mon corps m’a un peu lâché.

En aout de cette année, mon clavier m’a délicatement chuchoté de continuer à le caresser. Comme j’aimais les mots doux qu’il m’a glissé, je lui ai obéit. Ca fait 6 mois que ça dure et je crois que c’est bien parti. Je poste environ 4 billets par semaine.

Mon blog, c’est un petit carnet où le mode « secret » est déverrouillé. J’essaye d’y raconter avec humour ma vie de maman de l’extrême avec mes triplés et mon petit dernier.

En bref, c’est l’histoire d’une maman contrainte à l’ingéniosité !

– Lien de ton blog, page facebook toussa toussa ?

Blog : http://laviedestriples.com/

Facebook : http://www.facebook.com/LaVieDesTriples

Twitter : http://twitter.com/LaVieDesTriples

Google + : http://google.com/+Laviedestriples

 

************************************************************************************

Encore un tout grand merci à toi Claire ! J’ai pris énormément de plaisir à réaliser cette interview avec toi et à en apprendre plus de toi !

Et toi qui viens de lire cette belle rencontre, je te conseille d’aller liker la page fb de Claire et d’aller jeter un oeil à son blog car il en vaut bien la peine !

A vendredi prochain 😉

**********************************************************************************

Tu as aimé cet article ? Tu aimes mon blog ?

Si c’est le cas tu peux voter pour moi ;) ça ne prend que quelques secondes il suffit de cliquer ici et de voter

Merci d’avance

Commentaires

About The Author

Laurie

Maman Bruxelloise de 32 ans à la tête d'une famille très nombreuse (6 enfants) : La NumsFamily. Addict au Portage physio, poussettes, puériculture en général, allaitement, pédagogie montessori / active, jouets en bois, jeux ouverts, toussa toussa

6 Comments

  1. Maman Yuki

    Hihi, elle est chez nous aussi! Une vraie star over-demandée 😛

    Réponse
  2. Voilapapa

    24 biberons par jour… 1 par heure pile poil, facile 😉
    Très belle interview 😀

    Réponse

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Bienvenue

Laurie à la tête de la NumsFamily. Une famille nombreuse à Bruxelles. 32 ans / 6 enfants. On ne s'ennuie jamais chez nous. Maman hyperactive qui profite de la vie à fond. Je partage mes coups de coeur, mes humeurs, mes idées sorties & activités, etc.

Abonne toi au blog

Pour être averti des derniers articles par mail, abonne toi par ici

Rejoignez 18 448 autres abonnés

 

Si tu souhaites mettre ta pub ici, contacte moi par mail.

Concours !

Ambassadrice, je te conseille

Mes Videos

Error type: "Bad Request". Error message: "Bad Request" Domain: "usageLimits". Reason: "keyExpired".

Did you added your own Google API key? Look at the help.

Check in YouTube if the id UCFPDYNB7E6H5aFT_OQyIiXQ belongs to a channelid. Check the FAQ of the plugin or send error messages to support.

J’en suis

Pin It on Pinterest

Partage cet article

Si le billet t'a plu, n'hésite pas à le partager. Merci